Intérieur décrypté pour PRIMA magazine

Franck Dupuy décrypte cet intérieur pour Prima Magazine

photoprima0001

Elle se met en valeur par la place qu’elle prend. Le vert symbolise la croissance et la régénération. On le retrouve chaque printemps tout autour de nous dans des harmonies que la nature nous offre en abondance. Il apporte dans cette pièce toute la fraicheur attendue par son occupant mais il a bien évidemment de toutes autres fonctions purement décoratives.

Il met en valeur, dans ce cas précis, une bibliothéque placée dans un renfoncement et des éléments de décoration de la même couleur qui se caractérisent par des fonctions complémentaires. Des coussins en tissu qui peuvent symboliser le confort, la douceur, le repos, un vase qui affirme cette connotation à la fraicheur, ou encore un guéridon en métal, que l’on peut également retrouver à l’extérieur.

Le mur vert règne sur tous ces éléments qui vont l’aider à donner une toute autre dimension à la pièce et créer de ce fait de la perspective. Le tapis reste plus discret par son apparence multicolorée, il légitimise l’utilisation de couleurs complémentaires, le rose, le violet, retrouvés également sur d’autres éléments de décoration, une femme habite très certainement cet intérieur. Le blanc est également à l’honneur, associé au vert, l’équilibre semble parfait pour évoquer une personnalité qui s’affirme avec discrétion, mais la fonction reste prépondérante à l’esthétisme.

Le canapé blanc reflète toute la luminosité de l’extérieur, elle-même cernée de vert, par un voilage qui, discrètement, prolonge les couleurs du tapis au mur et les lignes du canapé. Cette jeune femme peut ainsi se vouer à son passe temps favori en toute quiétude, de jour comme de nuit .

Elle peut s’assoir à gauche du canapé pour lire, soit sous un rayon de soleil, qui est une source de régénération, ou encore sous un halo de lumière intime, que lui procure cette lampe à mi-hauteur. Accoudée, les jambes recroquevillées, elle peut visualiser autour d’elle une décoration qui lui procure tout le tonus souhaîté.

Les lignes horizontales du fauteuil affirment le côté contemporain, dans ce décor romantique que procure cet afflux de verticales. Les matières parlent aussi de féminité dans leur délicatesse en se dévoilant principalement sous la forme de tissus légers. Cette abondance de légèreté apporte au blanc, une légitimité dans son utilisation, principalement choisi sur des éléments de décoration essentiels à l’utilisation de la pièce. Ne serait-ce pas un message pour signaler une bonne maîtrise dans l’association de la couleur et de la lumière ?

Le toucher est tout aussi important que le visuel, il symbolise non seulement un besoin de proximité aux objets, une reconnaissance au bien-être, mais surtout cette association subtile que procure une atmosphère reposante malgré cette abondance de vert dynamisant. On pourrait certainement penser que tous ces atouts réunis feraient le bonheur d’une jeune sportive qui doit se régénérer entre chaque match.

La forme carrée revient souvent pour marquer cette organisation sans faille, coussins, couleur murale, espace entre les étagères, table basse, tapis… du sol au plafond, rien ne vient perturber les lignes imposées par ce salon accueillant. Tout comme un jeu, très structuré, on pourrait facilement le transformer pour le rendre différent à volonté.

Les jeux d’ombres n’ont pas d’influence dans l’harmonie désirée, seul les deux points éventuellement sombres la journée, peuvent être subtilement éclairés, les luminaires nous l’indiquent, cette femme est visiblement prévoyante ou a tout simplement organisé son puzzle décoratif instinctivement, exercice qu’elle doit probablement cultiver dans le métier qu’elle exerce.
Pour finir, nous n’oublierons pas un certain rythme, créé par les diagonales que l’on retrouve, par exemple, entre les motifs des coussins et l’abat-jour de la lampe, ou encore, entre les deux vases posés sur la table basse et celui disposé dans la bibliothéque.

Notre oeil n’a pas simplement envie de circuler de bas en haut, de droite à gauche, mais aussi de se poser dans ce refuge visiblement paisible et accueillant de cette jeune femme généreuse comme peuvent le symboliser uniquement ses quelques pommes, et si elle était droitière ?

Franck Dupuy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>